Nous avons exploré le besoin de paix primordial à tous les autres. Voici des besoins typiques d’enseignants classés par ordre alphabétique, avec des définitions générales inspiré du Robert, dictionnaire historique de la langue française.

Appartenance.

Appartenir signifie d’abord « faire partie de », mais il a très tôt la valeur juridique moderne « être la propriété de ». Appartenance est d’abord employée au pluriel pour « ce qui dépend d’un bien immeuble », valeur proche du sens initial d’appartement.

Autonomie.

Autonome est emprunté au grec autonomos, qui est régi par ses propres lois. Autonomie a ensuite pris le sens de liberté, d’indépendance. Ce besoin est essentiel chez tout être, il conditionne les autres.

Confiance.

Vient du verbe « confier », mettre sa confiance dans quelqu’un. L’acceptation moderne est de remettre quelqu’un ou quelque chose à la garde de. A pris aussi le sens de communiquer quelque chose à quelqu’un sous le sceau du secret.

Contribuer au bien-être d’autrui.

Vient du latin « contribuere », apporter sa part, répartir (l’impôt) entre les tribus. Un contribuable est une personne assujettie à l’impôt. Il signifie aussi « avoir part à un certain résultat ». « Contribuer au bien être d’autrui » signifie que vous voulez le bien pour autrui. Comprenez que c’est un besoin chez vous et non chez lui. Vous ne pouvez le rendre responsable de votre état s’il va mal. D’où l’intérêt d’aller bien, même s’il va mal. Ainsi, vous pouvez l’aider. Vous pouvez avoir des besoins proches tels que « contribuer à l’autonomie d’autrui ».

Coopération.

Coopérer est emprunté au latin Chrétien cooperari, faire quelque chose conjointement avec quelqu’un, en parlant de Dieu, de la prière. En théologie, il a le sens seul de répondre à l’action de la grâce par un effort personnel. Il est passé dans l’usage commun au sens laïc d’opérer conjointement avec quelqu’un. Coopération a été empruntée comme terme de théologie au dérivés latins cooperatio « part prise à une œuvre commune » en parlant de Dieu. Le terme anglais cooperation est un terme employé par Robert Owen (1771, 1858) pour désigner une méthode de gestion des entreprises, fondée sur la répartition du profit en fonction de la participation de chacun.

Efficacité et clarté de l’objectif.

Efficace est emprunté au latin efficace « qui produit l’effet attendu », « dont les actes atteignent leur but ». Efficacité est un emprunt au dérivé latin efficacitas, « force, vertu ». Il s’emploie couramment en parlant d’une personne et d’une chose, comme l’efficacité d’un traitement. Vous pouvez quelquefois le remplacer par le mot « clarté de l’objectif » qui permet d’interrompre et de recentrer la personne qui parle sans se poser de question sur son objectif et sa demande.

Empathie.

Elle signifie la capacité de s’identifier à autrui, de ressentir ce qu’il ressent. La sympathie est la participation à la souffrance d’autrui. Dans ce cours, le mot désigne la capacité à aider autrui à être en connexion avec lui-même, que ce soit par notre présence ou par la reformulation de ce qu’elle ressent et de son besoin.

Harmonie.

Son étymologie signifie cheville, joint. D’où assemblage, juste rapport et en particulier accord des sons, des accords conformes aux règles de l’harmonie. Par analogie, le mot désigne l’ensemble des caractères, combinaison de son, de rythme, d’accent, qui font qu’un discours est agréable à l’oreille. Il s’emploie également dans le sens de « rapports justes entre les parties d’un tout qui font que ces parties concourent à un même effet » élargi au sens de « bonnes relations entre des personnes ».

Jeu.

Est issu du latin jocus, jeu en parole, plaisanterie. Il désigne un amusement libre et l’activité ludique en tant que tels organisés par un système des règles définissant succès et échecs, gains et pertes.

Ordre.

Le mot latin désigne d’abord l’ordre des fils dans la trame, et, dans la langue commune, le rang, la rangée, l’alignement, d’où, abstraitement, la succession chronologique et le bon arrangement des choses, des éléments d’un tout. Endroit, il désigne la classe à laquelle appartient le citoyen, le rang. Dans la langue militaire, en désigne le poste, le rang, l’ordre de bataille. Couramment, il désigne le respect du règlement, la situation conforme à une règle entrant dans l’élocution rentrée dans l’ordre et rappeler quelqu’un à l’ordre. Le mot désordre a été d’abord limité au sens seul d’action contraire à la règle monastique. Avec la même idée de manquement à l’ordre établi, le mot est employé dans le domaine de la vie sociale et de la vie morale. Il est également employé pour l’absence de rangement.

Plaisir d’apprendre.

Le mot vient du latin apprehendere, « saisir par l’esprit » valeur parallèle à celle de comprendre. Il signifie « acquérir des connaissances ».

Plaisir de transmettre.

L’étymologie du mot transmettre est « envoyer de l’autre côté, faire passer au-delà, remettre ». Le verbe a signifié « céder un droit ou un bien à quelqu’un, faire passer à ses descendants un bien matériel ou moral ». Que peut-il y avoir de plus beau que de transmettre vos connaissances et de voir vos élèves se les approprier ?

Respect mutuel.

Le respect vient du latin respectus « regard en arrière », a pris le sens d’une part, de recours ou de refuge et, d’autre part, le sens d’égard, de considération. La phrase « j’ai besoin de respect » pourrait être interprétée comme un jugement, équivalent à « tu me manques de respect ». C’est pourquoi le fait de rajouter « mutuel » est important. Préférez donc « J’ai besoin de respect mutuel » qui inclut la notion de réciprocité.

Sécurité.

Le mot est emprunté au latin securitas, absence de souci, tranquillité, garantie, par rapport à une dette. Il désigne l’état d’esprit confiant et tranquille d’une personne qui se croit à l’abri du danger.

L’objectif est de ressentir l’énergie et la beauté de vos besoins personnels.