Voici un article de Patrick Le Breton sur “Oser dire”, la “scary honesty” de Marshall Rosenberg.

Il nous fait part de sa dernière expérience de marcheur…

L’observation

Je viens de faire une marche et mes chaussures sont imprégnées de boue. Je dois suivre une séance de kiné. Je salis, du coup, la cabine de mon kinésithérapeute.

Le besoin de paix et les sentiments liés aux solutions

 Deux solutions possibles après la séance de kiné :

  1. Je pars sans rien dire au kiné : je n’ose pas dire. La première solution génère en moi, une peur. Peur que la saleté me soie attribuée après mon départ et d’être Plus >