Pratiquer seul

Je suis triste de perdre la connexion avec toi…

3

Le point crucial d’une séance de médiation est la reformulation des besoins de chacun. Il est possible, dans un groupe, de prendre un représentant de la personne avec qui vous voulez effectuer la médiation. En voici un exemple.

La personne, un homme, souhaitait aborder avec sa compagne dépendante de l’alcool. Nous avons respecté les étapes de la médiation en la précédant de deux prémédiations particulières.

1. 1er entretien préliminaire avec le partenaire

Il est essentiel, dans cet entretien préliminaire, de recentrer la personne sur ses besoins et non sur un jugement sur sa partenaire. Dans Plus >

Besoin de comprendre ou besoin d’empathie ?

5

Nous pensons souvent avoir un besoin de comprendre alors que nous avons besoin d’empathie. Comme un petit enfant, même s’il se cache derrière des lunettes noires ou à la mode.

Illustrons la situation, sûrement fictive, d’une personne (vous) face à une personne silencieuse (l’autre). Utilisons dans un premier temps une communication “spontanée” et, dans un deuxième temps, une communication bienveillante, orientée vers les besoins.

Quel est le besoin insatisfait ? Comment réagir ?

Supposons que votre compagnon reste silencieux pendant un temps qui vous paraît interminable, 5 minutes ou 3 Plus >

Pourquoi se critique-t-on ?

2

Nos pensées “internes” vont à la vitesse de la lumière, plus vite que notre parole envers autrui. Nous critiquons autrui pour “évacuer” notre critique interne. L’objectif de la communication bienveillante est d’arrêter cette auto-critique pour être bienveillant avec soi, en paix. Mais pourquoi se critique-t-on ? Quels sont les besoins remplis par cette critique ? Par cet oeil qui nous poursuivra même dans la tombe.  

Voici quelques pistes de réflexion

Nous nous critiquons pour avoir de la compagnie

Quand nous nous critiquons, nous nous lions à d’autres personnes. Comme le dit Bert Hellinger Plus >

Je dois ou je choisis de ?

0

Est-ce que vous vous dites souvent “Je dois” ou “Je devrais” au lieu de dire “je choisis de” ? Vous vous mettez la pression facilement ? Vous avez l’impression de remplir des obligations plutôt que d’agir par plaisir ? Dans ce cas, vous pouvez lire l’article suivant, qui s’appuie sur un audio de Marshall Rosenberg, l’inventeur de la communication non violente.

(suite…)

Connaissez-vous la hiérarchie de vos besoins ?

12

Qu’est-ce qui est le plus important pour vous : l’amour, le bien-être de vos proches, la liberté ? Nos besoins peuvent être hiérarchisés. En les explicitant, vous pouvez résoudre vos dilemmes.

(suite…)

Haut de page