Lors d’une journée de formation en Communication Bienveillante, j’ai été très content de définir un objectif commun.

Voici les 3 étapes et le résultat.

La méthode

Je ne crois pas aux besoins de groupe. Je trouve que c’est souvent une manipulation potentielle pour contrecarrer un besoin personnel au nom “du groupe”. C’est pourquoi je préfère définir l’objectif du groupe après avoir précisé les objectifs personnels. Nous avons donc dans l’ordre 1. Besoins personnels. 2. Objectifs personnels. 3. Objectif du groupe en consensus.

1. Les besoins personnels

Le groupe était constitué de bénévoles du café chrétien La Fontaine au Plessis-Robinson et de leur conjoint éventuel. La première question est :

Quels sont mes besoins personnels essentiels à respecter pendant cette formation ?

Voici la liste des besoins, classés en fonction du nombre de personnes concernées :

  • 8 partage
  • 7 authenticité
  • 5 paix
  • 5 confiance
  • 5 bienveillance
  • 3 apprendre
  • 3 sécurité émotionnelle
  • 2 réconfort
  • 2 humour
  • 2 respect mutuel
  • 1 communication
  • 1 sens
  • 1 légèreté
  • 1 détente
  • 1 chaleur humaine
  • 1 clarté de l’objectif

Il est quelquefois difficile de faire la part des choses entre des besoins essentiels indépendant de la formation et du besoin à respecter pendant la formation. La définition de l’objectif personnel à atteindre pendant la formation permet de clarifier ce point.

2. Les objectifs personnels

Chacun avait le choix de décliner son objectif personnel pour la journée. Il répond à la question :

Quel est le résultat personnel que je veux atteindre à la fin de la journée ?

Voici les réponses en vrac :

  • Être bienveillant envers autrui.
  • Avoir des clés simples pour améliorer la communication avec autrui.
  • Basculer entre écoute et prise de parole.
  • Détecter mes erreurs de communication.
  • Comprendre la communication bienveillante.
  • Pratiquer pour assimiler la communication bienveillante.
  • Apprendre la communication bienveillante.
  • Avoir les outils nécessaires à l’écoute de l’empathie.
  • Être bien même quand l’autre va mal.

Le dernier objectif est le plus original et spécifique de ce groupe….

3. L’objectif commun

Et voici le résultat :

Comprendre et pratiquer la communication bienveillante même quand quelqu’un va mal.

Sur lequel personne n’avait d’objection.

En conclusion

Avoir un objectif commun du groupe est très fédérateur. Cela m’a aussi permis de donner quelques pistes d’exercices mettant en scène des personnes qui se sentent mal et de tester la bienveillance dans ces cas-là.

Pour aller plus loin

Sur la bienveillance : La communication bienveillante. J’aborde le sujet de l’objectif commun.

La prise de décision par consensus : We the People: Consenting to a Deeper Democracy Livre de base sur la sociocratie.

 

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.