Parler pour ne rien dire ?

Il arrive parfois que l’on soit perdu face à une déclaration d’autrui, ne comprenant pas son intention, l’objectif de sa discussion.

Voici un exercice pour retrouver le besoin face à une personne dont on a l’impression qu’elle parle pour ne rien dire.

Les déclarations et les besoins

Voici donc les déclarations anodines et les besoins que nous avons cherchés…

J’en ai marre des réunions qui ne servent à rien.

Besoin de préserver son temps et son énergie.

J’ai l’impression de ne pas être comprise par mon mari.

Besoin d’empathie, de partage, de connexion.

J’ai fait les courses, je me suis couchée et endormie aussitôt.

Besoin de repos.

J’en ai marre de ma cousine. Je n’arrive pas à lui dire non car j’ai peur qu’elle ne se fâche.

Besoin de paix et de sécurité émotionnelle.

Hier soir, j’ai fait la fête et je l’ai payé. J’étais fatiguée.

Besoin de s’accepter tel que l’on est.

Il y a des personnes qui ne comprennent pas très vite.

Besoin de faire le deuil et de célébrer.

Mon fils joue beaucoup au jeu vidéo et ça m’énerve qu’il n’arrête pas quand je lui demande d’arrêter.

Besoin de paix.

Tous les jours, j’ai fait des courses en passant par le parc et j’aime ça.

Besoin de détente, de contact avec la nature, de liberté.

Mon fils et sa famille vont peut-être déménager.

Besoin de faire le deuil.

J’aimerais partir en voyage avec mon mari. J’étouffe.

Besoin de prendre du temps pour soi.

Avec ma petite sœur, ça me fatigue qu’on lui dise qu’elle est belle.

Besoin d’authenticité.

Pour aller plus loin

D’autres articles bienveillants :

Des articles sur la philosophie :

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.