Le besoin est indépendant du temps et de l’autre. Dans une récente médiation de couple, la femme (F) précisait son besoin ainsi à son compagnon (H) : “J’ai besoin que tu sois là quand j’ai besoin de toi”. Quel est le besoin caché ? Est-ce un besoin d’amour ? Le besoin et la demande sont-ils clairs ?

Voici le dialogue…

Déroulement de la séance de médiation

F (femme) : j’ai besoin que tu sois là quand j’ai besoin de toi.

H (homme) : tu as besoin de ma présence ?

F : oui.

H : tu es rassurée quand je suis à tes côtés ?

F (se pendant en arrière sur sa chaise) : oui.

H : tu as besoin de sécurité émotionnelle ?

F : oui.

H : que puis-je faire quand tu as besoin de sécurité ?

F : simplement être à mes côtés.

H : et pendant combien de temps ?

F : 10 mn.

H : si j’ai bien compris, tu es rassurée si je reste à côté de toi pendant 10 mn sans rien dire.

F : oui.

H : je serais heureux de contribuer à ton besoin de sécurité si je suis libre. Souvent, je ne suis pas disposé à t’accorder ces 10 mn car je suis moi-même occupé ou je ne suis pas en paix moi-même.

F : ….

H : est-ce que ce serait OK pour toi que je te dise que je ne suis pas disponible sur le coup et que je te propose un moment où je le serai ?

F : OK.

Debriefing

La suite nous dira si cette médiation a été utile. Il est probable que la partenaire soit en colere si son compagnon lui demande du temps. Cela signifie simplement qu elle n’ose exprimer sa gratitude et reste dans l’exigence.  Il sera alors nécessaire d’établir un nouveau dialogue et un nouvel arrangement. Il n’existe pas de règles en communication bienveillante, seulement des accords.

  • Chacun est responsable de ses états émotionnels. Dans notre cas, M. fait supporter son besoin de sécurité sur autrui. La conséquence aurait pu être “Tu ne m’aimes plus ?” si son compagnon ne lui accorde pas son temps de suite. Vous pouvez aider votre partenaire à vivre ses états d’âmes.
  • Demande n’est pas exigence. Il est important que B. se sente libre de refuser s’il n’a pas de plaisir à le faire, pour contribuer au bien-être d’autrui.
  • Dans une médiation, les besoins sont toujours compatibles, besoin de sécurité et besoin de liberté ou de paix dans notre cas. Ce n’est pas le cas pour une personne seule. Ses besoins sont hiérarchisés.

En conclusion

Différencier “j’ai besoin que tu” et “j’ai besoin de”. Prenez la responsabilité de votre besoin.  Si vous avez ces questions, laissez-moi un commentaire.