Une personne vous fait des remarques désagréables telles que “tu es agressif” “tu ne m’aimes plus”, “tu rentres toujours tard le soir” et vous voulez être empathique avec elle ? Que faire ? Comment ouvrir la porte et rentrer chez elle ?


Voici quelques réponses pour une communication bienveillante… Les 3 premières étapes sont les bases de la communication bienveillante.

Le premier réflexe à avoir est de

vous centrer pour retrouver une paix intérieure

Il est impossible d’être empathique avec autrui si vous ne l’êtes pas avec vous. Soyez en paix avec vous. Vous êtes bien comme vous êtes, vous faites du mieux que vous pouvez.

Respirez profondément, imaginez votre niveau de paix intérieur. Est-il élevé ?Faible ? S’il est élevé, vous pouvez passer à l’étape suivante. Sinon…

  • Allez faire un tour dehors pour vous calmer.
  • Demandez de l’empathie à votre interlocuteur en montrant votre vulnérabilité. “Quand tu dis… je suis triste car j’ai besoin d’avoir une relation apaisée. Qu’est-ce que cela te fait quand je te dis cela ?”
  • Demandez de l’empathie à une autre personne, plus disponible…
  • Ecrivez le tout dans votre journal en griffonnant les pages à toute allure. Défoulez-vous sur lui plutôt que sur votre interlocuteur.

Connectez votre besoin personnel

Vous vous êtes connectés à votre vécu intérieur. Quel est votre besoin ? D’être bien, d’exprimer votre besoin ou de contribuer au besoin d’autrui, à l’aider à se connecter à lui-même ? Vous avez le choix…

Vérifiez votre intention

Supposons que vous vouliez aider votre interlocuteur à se connecter à lui-même. Vérifiez votre intention…

Est-elle de trouver une solution ? D’être en contact avec ce qui est vivant chez lui ? De la rassurer sur vos sentiments ? De passer à table le plus vite possible ? Vérifier que cette intention soit compatible avec le temps dont vous disposez.

Plongez dans l’inconnu

Évitez toute interprétation rapide. Prenez le temps et savourez ce que votre interlocuteur cherche maladroitement à exprimer. Ralentissez le temps pour entrer dans son monde…

Voici quelques réponses possibles…

  • “tu es agressif..” Tu as besoin de beaucoup de douceur ?
  • “tu ne m’aimes plus”. Tu aimerais être rassuré sur notre relation ?
  • “tu rentres toujours tard le soir”. Tu désirerais échanger sur ce que tu as vécu aujourd’hui ?

Et recommencez… centrez-vous, touchez votre besoin, vérifiez votre intention, connectez-vous avec autrui

C’est un perpétuel aller retour inconscient. Soyez toujours attentif à ce qui se passe en vous, si vous vous décentrez, recherchez votre paix intérieure.
  • Si vous réussissez cette connexion, célébrez-là !!! Je suis vraiment content d’avoir pu contribuer à ton bien-être…
  • Sinon, si vous échouez dans votre aventure, faites-en le deuil, vous réussirez une autre fois.

Vous avez d’autres exemples ou d’autres pistes de réflexion ? Laissez un commentaire.