Pour pratiquer seul, tenir un journal personnel des deuils et des célébrations est très important…

Que noter ? Voici quelques idées…

 

Journal bienveillant

Célébrer tout d’abord ce qui vous a plu

Nous créons par nos pensées, nos paroles et nos actes.. Voici l’octuple sentier du Bouddha qui y fait aussi référence :

    La compréhension juste, la pensée juste et aussi la pensée de bienveillance qui consiste à soulager la souffrance des autres et à contribuer à leur bonheur, la parole juste, l’action juste, les moyens d’existence justes, l’effort juste, l’attention juste et la concentration juste.

J’y ai rajouté les événements de la vie…

1. Célébrez vos pensées

Célébrez les pensées positives que vous avez eu dans la journée, aux moments que vous avez passés en évoquant des souvenirs agréables… Si vous pensez à un l’événement agréable, vous célébrez la vie.

2. Célébrez vos paroles

Ce que vous avez dit et qui vous a fait plaisir ou qui a fait plaisir à un autre. Par exemple :

  • j’ai dit à ma fille que j’aimais échanger avec elle.
  • j’ai pris le temps de répondre à mes mails de façon bienveillante.

Et célébrez ce que vous avez osez dire...

3. Célébrez vos actions

L’important est l’action. Qu’avez-vous fait sur cette terre qui a rendu votre vie ou celle d’un autre plus belle ? Comme le dit Marshall Rosenberg,

La joie la plus grande est celle que l’on ressent quand on a fait du bien pour quelqu’un d’autre.

Profitez de ces moments de bonheur pour les écrire et les célébrer.

Ce que j’ai fait pour moi
Voici des exemples de contribution envers soi :

  • Je suis allé chez le coiffeur.
  • Je suis allé chez un dentiste.
  • Je suis allé au cinéma.
  • J’ai pris une demi-heure pour moi.
  • J’ai fait des exercices de yoga.

Notez les besoins personnels que vous avez satisfaits et célébrez-les !

Ce que j’ai fait pour les autres
Voici des exemples de contribution envers autrui :

  • J’ai fait des courses pour ma voisine.
  • J’ai aidé des étrangers dans le métro.
  • J’ai passé une heure voir un ami malade.
  • J’ai invité X à venir manger avec moi.

Notez les besoins personnels, en particulier celui de contribuer au bien-être d’autrui, que vous avez satisfaits et célébrez-les !

4. Célébrez les événements de la journée

Notez ce qui vous a fait plaisir…

  • J’ai rencontré une vieille connaissance.
  • Il a fait beau aujourd’hui.

Célébrez la joie de vivre…

Faites le deuil de ce qui ne vous a pas plu

Si vous faites le deuil, vous acceptez de lâcher prise et d’aller de l’avant. Alors, profitez-en.

1. Faites le deuil de vos pensées négatives

Observer sans juger est ce qu’il y a de plus difficile. Quand vous jugez, quelle est la peur, le besoin caché ? Voulez-vous vivre plus en paix, en harmonie, dans l’opulence ?

Notez ces besoins dans votre journal personnel. Et célébrez-les.

2. Faites le deuil des paroles que vous regrettez

Cela peut être des paroles que vous avez prononcées ou celles que vous avez reçues…

  • j’ai dit à ma fille que j’aimais échanger avec elle.
  • j’ai pris le temps de répondre à mes mails de façon bienveillante.

3. Faites le deuil des actions que vous regrettez

Vous êtes humain et vous pouvez vous pardonner les actions que vous regrettez. Vous avez toujours satisfaits un besoin en agissant. Par exemple, si vous avez bousculé une personne en vous amusant,

  • Vous vouliez satisfaire un besoin de plaisir.
  • Vous n’avez pas satisfait votre besoin de contribuer au bien-être d’autrui.

Célébrez les 2 besoins !

4. Faites le deuil des événements de la journée

Tout ne s’est pas passé comme vous le vouliez ?  Célébrez la vie qui est en vous. Comme le disait Marc Aurèle :

Donnez-moi la sérénité d’accepter les choses que je ne peux pas changer, le courage de changer celles que je peux changer et la sagesse d’en voir la différence.

Et comme le disait Omar Khayam “Sois heureux un instant .Cet instant, c’est ta vie”.

Si vous avez d’autres idées, laissez-moi un commentaire..