Nous avons inventé un nouveau jeu dans notre groupe. Une personne dit ce qui est vivant en elle et les autres personnes cherchent son besoin, satisfait ou non. Ensuite, chacun donne sa vision du besoin qui résonne le plus.

sens3Ce fut le besoin de sens à qui un premier article avait déjà été consacré.

La phrase de départ

La voici :

Je suis en colère contre moi-même. Je passe une grande partie de mon temps à penser CNV et je peux avoir des bouffées de colère.

Les besoins proposés

Voici un échantillon des besoins proposés :

  • Soutien, s’accepter tel que l’on est.
  • Reconnaissance.
  • Paix, être en paix, sérénité.
  • Efficacité, clarté de l’objectif.
  • Retrouver du sens, deuil et célébration.
  • Contribuer au bien-être d’autrui.

Les plus forts étaient la paix et le besoin de sens, ce dernier étant supérieur à la paix.

Le besoin de sens

Le voici décliné par les participants :

  • Quand je suis en relation avec les autres dans une action commune.
  • Quand j’écris un livre où je profite de mon expérience pour la formaliser en vue de la transmettre.
  • Quand je suis avec mes enfants et que cela se passe bien.
  • Quand je suis en relation avec autrui et que je leur apporte quelque chose.
  • Quand je me sens utile aux autres.
  • Quand ce que je dis est en cohérence avec ce que je veux, mes aspirations.
  • Quand j’exprime ce qui vit en moi en pensant “ça, c’est vrai”.

Comme toujours, un besoin peut être vécu différemment. Ici, c’est comme s’il y avait une connexion à soi et/ou aux autres. Il est quelquefois lié au fait d’avoir des enfants, de célébrer la vie.

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.