Nous nous sentons souvent démunis quand notre partenaire est triste, en colère ou a peur. Que faire pour l’aider ?

Tout d’abord, acceptez votre impuissance et votre innocence

Accepter son impuissance permet de ne pas vouloir trouver une solution à tout prix. Un premier pas est de reconnaître le sentiment, d’aider son partenaire à être conscient de son état d’âme. Si vous l’aimez, aidez-le à s’aimer.

Nous ne sommes jamais responsable de la réaction de l’autre. Nous sommes peut-être à l’origine du stimulus, mais pas du sentiment. Celui-ci vient du besoin couvert ou non de notre interlocuteur.

Ensuite, parlez-en à froid

Que puis-je faire quand tu es en colère, ou triste ? Soyez créatifs sur la solution. En voici plusieurs :
– J’ai l’impression que tu es un peu en colère.
– Tu as envie de me taper dessus ?
– Es-tu triste de ne pas pouvoir contribuer à…. ?
– As-tu envie de te taper dessus ?

Une solution efficace consiste à serrer l’autre dans vos bras, s’il l’accepte. Quelle est la solution par défaut ? Serrer ou non ? Cela dépend de votre interlocuteur.