Il est essentiel, dans un groupe de pratique CNV, que chacun se sente responsable de ses émotions et qu’il ose demander, le cas échéant, de l’aide s’il se sent mal, quand une parole qu’il a entendue lui fait plus ou moins prendre conscience d’un besoin insatisfait…

Pour explorer nos réactions, nous avons fait un tour de piste sur « qu’as-tu peur que l’on te dise ? »

Qu’as-tu peur que l’on te dise ?

Voici donc les phrases stimulus et les besoins associés.

Je te connais, je sais ce que tu vas me dire.

Besoin de respect mutuel.

Ce que tu fais ne sert à rien.

Besoin de confiance en soi.

Tu n’agis pas assez.

Besoin de s’accepter tel que l’on est.

Tu es à côté de la plaque

besoin de confiance, de clarté, de respect mutuel.

Tu es trop lourd.

Besoin de légèreté et d’empathie.

Tu es incompétent.

Besoin de reconnaissance.

Je n’ai pas besoin de toi.

Besoin de contribuer au bien-être d’autrui.

Tu es chiante.

Besoin d’empathie, de paix, de s’accepter tel que l’on est.

C’est à cause de toi si Madeleine revient pas.

Besoin d’indépendance, de liberté, de spontanéité, de légèreté.

Pour aller plus loin

Une vidéo de Marshall en anglais sur la différence entre cause et stimulus.

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.