Dans notre groupe de pratique, nous sommes partis de nos pensées négatives envers nous-mêmes pour trouver le besoin et échanger quelques stratégies.

Voici les résultats en partant des critiques personnelles.

Des fois, je vais trop vite et les gens ne comprennent pas

Le besoin trouvé fut un besoin de clarté de l’objectif. Les stratégies proposées furent de parler, d’écrire et de reformuler.

Je suis énervante et bête.

Les besoins proposés furent la confiance en soi, de s’accepter tel que l’on est, et de bienveillance avec soi. Les stratégies proposées pour être bienveillant avec soi furent de se défouler en chantant, en mettant de la musique forte, en prenant du recul sur la situation, en pratiquant un exercice de respiration ou en pensant ” je fais du mieux que je peux”.

Je critique trop

Les besoins proposés furent ceux de créativité ou de paix.  Les stratégies proposées pour satisfaire le besoin de paix furent de faire ce que j’aime, comme d’écouter de la musique, de pratiquer un exercice de respiration, de se faire une séance d’EMDR, de pratiquer la communication non-violente et de rechercher la demande.

je ne suis pas assez fiable

Le contexte était celui d’une personne qui s’était engagée auprès d’une autre et qui l’a prévenue qu’elle ne respecterait pas son engagement trois semaines à l’avance. Les besoins proposés furent ceux d’autonomie, de liberté de choix, de confiance en soi. Les stratégies proposées pour respecter son besoin de liberté de choix sont de faire une pause pour sentir au dernier moment ce que l’on a envie de faire ou de se mettre en colère contre la personne avec laquelle on s’est engagé.

Je suis incapable de me faire comprendre

Les besoins proposés furent ceux d’empathie, de clarté et de connexion. Les stratégies proposées pour remplir le besoin de connexion furent d’avoir un contact physique, en faisant preuve de vulnérabilité en exprimant ses besoins et la demande.

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.