Les 5 étapes de la prise de décision par consentement

Toute personne peut émettre une proposition de fonctionnement du cercle qui suit alors une procédure précise en 5 étapes : clarification, réactions rapides, tour d’objection, détail des objections et célébration.

Clarification. Est-ce que la proposition est claire ?

Réactions rapides. Les personnes peuvent aussi proposer d’autres procédures pour résoudre le même problème.

Le proposeur peut alors changer sa proposition s’il veut et demander s’il y a des objections à sa nouvelle proposition.

Objections. Dans ce tour, il s’agit juste de faire le point sur les objections. S’il y en a trop, la proposition n’est pas mûre et le proposeur peut abandonner sa proposition.

– Dans le cas où le nombre d’objections est faible, les objections peuvent être détaillées. Il est important que le facilitateur aide l’objecteur à préciser son objection. Est-elle d’ordre personnelle ou logique ? Est-elle conforme à l’objectif du groupe.l

Le proposeur peut abandonner sa proposition ou en proposer une autre.

– La proposition peut être célébrée si elle est adoptée (sans objection) ou abandonné si l’objection persiste.

2 réflexions au sujet de « Les 5 étapes de la prise de décision par consentement »

  1. Attention : ce que vous évoquez dans le processus sociocratique est une décision par consentement, non par consensus. La différence est de taille. Le consensus caractérise un accord unanime alors que dans le consentement, personne ne s’oppose à la décision, toutes les objections sont levées. J’évolue dans différents groupes fonctionnant en sociocratie : la perception de cette différence entre le consensus et le consentement est fondamental dans la pratique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.